Manitas De Plata: Bulerias De Plata - 1963

1,019 views

Uploaded on October 28, 2010 by classicvinyl

Manitas De Plata, Jose Reyes and Manero Ballardo perform Bulerias De Plata. This is the first recording ever made of Manitas De Plata -- October 1963, in Arles, France, produced by E. Alan Silver of the Connoisseur Society (the recording engineer was David B. Jones). It was initially released as an LP ("Manitas de Plata aux Saintes Maries de la Mer") on the Philips and Connoisseur Society labels (I believe the Connoisseur Society distribution came first); I purchased the chromium-oxide cassette version -- from which I have made this video -- when it appeared sometime in the early 1970s.

Other Connoisseur Society recordings I have uploaded and which I highly recommend:

--A 1967 performance of the Brahms Piano Concerto, Op. 15, by Argentinian pianist Bruno-Leonardo Gelber: http://www.youtube.com/view_play_list?p=6E9BE85804C530A1

--Liszt Operatic Fantasies (Norma, Don Juan) for Two Pianos, recorded in 1972 for the first time by Richard and John Contiguglia: http://www.youtube.com/view_play_list?p=2DB5129762F0C2D3

--Leopold Stokowski (in 1975, two years before his death) performs Rachmaninov's Vocalise, Op. 34, No. 14: http://www.youtube.com/view_play_list?p=D541E1AB143769D5

------------------------------------------
Manitas de Plata (littéralement petites mains d'argent mais en fait correspond à l'expression en français "doigts de fée") est un célèbre guitariste gitan. De son vrai nom Ricardo Baliardo, Manitas de Plata est né le 7 août 1921 à Sète, dans une caravane. Il est très vite reconnu par les siens comme Manitas de Plata, l'homme aux « doigts de fée ». Il se distingue chaque année, en jouant de la guitare, lors du pèlerinage gitan des Saintes-Maries-de-la-Mer. Du vivant de Django Reinhardt, il n'ose même pas penser à détrôner celui que l'on considère alors comme le roi de la musique gitane. Dix ans après la mort de Django, il accepte de jouer en public, et le miracle se produit. À New York, lors d'une exposition de photographies de son ami Lucien Clergue, un admirateur le reconnaît sur un des clichés et le persuade d'enregistrer. Il réalise son premier album dans la chapelle d'Arles. Un manager américain le fait jouer sur la scène du prestigieux Carnegie Hall de New York en décembre 1965. Le gitan illettré, qui ne sait pas lire une note de musique, conquiert le monde. En mars 1964, un soir de corrida à Arles, Picasso, après l'avoir entendu jouer, s'écrie : « Il vaut plus cher que moi ! ». Il était un ami de Salvador Dalí. Depuis 1967, Manitas de Plata ne cesse de sortir des disques, parcourt le monde entouré de sa tribu et toujours de son fils aîné, Manéro, l'un des derniers grands chanteurs de Camargue, ou en formation plus réduite, sa famille autour de lui. Il joue ainsi aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Angleterre, en Algérie, etc. Manitas a vendu plus de 93 millions d'albums de sa musique, plus de 83 disques différents (source: manitasdeplata.fr). Il vit aujourd'hui très modestement à la Grande Motte. Manitas a perdu son frère cadet, le 27 mai 2009, qui l'accompagna durant les débuts de sa carrière sur les plus grandes scènes du monde, Hippolyte Balliardo, 84 ans, lui aussi ami des plus grands. Le 8 aout 2009, il se produit encore aux arènes "El Cordobés" à Palavas-les-Flots (France), à l'occasion de la soirée hommage dédiée à son frère Hippolyte mais également aussi à l'occasion de son anniversaire (7 aout 2009), le public lui fait alors une standing ovation émouvante, lui ce gitan illettré, qui a fait connaitre El Flamenco au monde entier, ayant réduit plus tard cette musique à ses formes les plus pures. Manitas de Plata est aujourd'hui considéré comme le plus grand guitariste Flamenco au monde bien que controversé par les puristes traditionalistes de l'école académique espagnole, du fait de son analphabétisme et non académisme. Manitas reste pourtant l'artiste du monde flamenco, toutes tendances réunies, qui aura le plus vendu d'albums dans le monde, artiste toujours respecté et aimé justement de par son art extraordinaire. Salvador Dali, qui ressemblait au père de Manitas, dira de lui, "À chaque fois que Manitas joue, les pompiers prennent feu". Manitas a rencontré les personnes les plus influentes du monde artistique, économique, littéraire et politique, tous subjugués par l'art, la personnalité de l'artiste à la fois modeste, quelque peu narcissique, mais toujours si attachante, émouvante et authentique. Il existe à l'ONU une permanence internationale du monde gitan représentant ces populations diverses et variées.

Tags:
Manitas De Plata, Bulerias De Plata, Rogelio Reguera, Jose Reyes, Хосе Рэйес, Manero Ballardo, Saintes Maries De La Mer, Arles, Фламенко, Φλαμένκο, Рамон Монтойя, Flamenco, Gypsy, Guitar, Zapateado, Music & Dance
Comments on Manitas De Plata: Bulerias De Plata - 1963

RECOMMENDED CHANNELS