Pépère, le nucléaire ! Ze Clip ! French anti nuclear Punk-Jazz

  • Share
    Share Video

  • Add
  • More
    Report this video as:
1 0
You have already voted for this video.
Pépère le nucléaire vous explique avec un humour caustique comment faire de l'argent avec le #nucléaire à #...
Pépère le nucléaire vous explique avec un humour caustique comment faire de l'argent avec le #nucléaire à #Fukushima quitte à sacrifier quelques liquidateurs. Le clip, film d'animation comique en papier découpé, pratique le détournement d'images (tableaux, manga...) et de scènes de films et fait aussi allusion à la vie politique française (nuage de #Tchernobyl qui s'arrête à la frontière etc.). Les paroles de Pépère, le nucléaire ! comportent de nombreuses allusions à la gestion de la centrale de Fukushima par TEPCO (Tokyo Electric Power Company) ainsi qu'à la vie politique française au moment de la catastrophe de Tchernobyl et plus généralement dans les années 1980 et au début des années 1990. Outre une brève citation du Président de TEPCO qui sert d'introduction à la chanson, Pépère, le nucléaire ! rappelle que, lorsque s'est produit l'accident, la centrale de Fukushima n'était plus assurée par TEPCO depuis 7 mois (source AFP). Dans le même couplet suit une allusion à l'affaire du sang contaminé par le virus du SIDA et au fameux « Responsable mais pas coupable » de Georgina Dufoix et Laurent Fabius en 1991. Pépère, le nucléaire ! n'oublie pas, bien sûr, qu'en 1986, le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à la frontière française et inclut un sample des paroles rassurantes du Professeur Pellerin : LE JOURNALISTE : Est-ce qu'on a constaté quelque chose au-dessus de la France ? Le PROFESSEUR PELLERIN : Non car... les vents ne vont pas dans cette direction-là, les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, il n'y a pas lieu du tout de s'inquiéter, c'est sans... aucun... danger... pour la santé publique. La chanson dénonce encore le fait que TEPCO a recruté des personnes endettées, en situation de fragilité et des SDF pour aller nettoyer les parties les plus dangereusement contaminées de la centrale et de ses environs. Enfin, elle pose la question de la pertinence du nucléaire : « Et si ça pète ? ».
Related